http://sazutech.com/product-category/manikins-professional-manikins/physical-examines/

buy Pregabalin canada

YOURURL.com

image source

GAR Group 12 Created with Sketch. C PP -L a b

Moutschen, Joseph (1895-1977)

DESCRIPTION DU FONDS

Fonds cédé au GAR en 2014, contient des archives personnelles, de la documentation, des photos et quelques archives de ses réalisations.

PÉRIODE COUVERTE

Première partie du XXe siècle.

VOLUMÉTRIE

21 dossiers répartis selon 5 séries : formation, papiers personnels, archives professionnelles, projets et constructions, divers.

OUTILS DE RECHERCHE

Inventaire jusqu’au dossier sur File Maker Pro.

BIBLIOGRAPHIE

CAPRASSE, Coline, Jean et Joseph Moutschen : architectes modernistes liégeois, Mémoire en histoire de l’art et archéologie, Université de Liège, 2014.

CHARLIER, Sébastien et MOOR, Thomas, « Moutschen, Joseph ; Moutschen, Jean » dans VAN LOO, Anne, Dictionnaire de l’architecture en Belgique : de 1830 à nos jours, Anvers, Fonds Mercator, 2003.

LINZE, Georges, « Visages de la race. Joseph Moutschen bâtisseur » dans Bâtir, 1932, p. 328-329.

MOUTSCHEN, Joseph, « Une visite au célèbre architecte américain Cass Gilbert, l’auteur de l’immeuble le plus élevé du monde » dans La Technique des travaux, n° 12, Liège, décembre 1929, p. 646-651.

Lien externes

Diplômé en architecture à l’Académie des Beaux-Arts de Liège en 1916, Joseph Moutschen y est nommé professeur à l’âge de 26 ans. Ouvert aux tendances modernes de l’architecture, il est un des principaux soutiens de la revue L’Équerre. Fasciné par les gratte-ciels, il réalise un voyage aux États-Unis en 1927 où il rencontre notamment Cass Gilbert. C’est probablement lors de ce même voyage qu’il entre en contact avec Frank Lloyd Wright, une personnalité qui marque profondément le Liégeois. Membre des CIAM, il reste cependant un membre peu actif, négligeant de participer à la plupart des réunions de la section belge. Il dessine vers 1928 l’une des premières maisons modernistes à Jupille, en banlieue liégeoise. Architecte prolifique, il réalise notamment à Liège la clinique chirurgicale Jules Seeliger (vers 1936-1939), les bâtiments du journal La Wallonie (1924-1939), l’habitation personnelle de Georges Truffaut (1931) ou l’Institut de génie civil de l’Université de Liège (1937). Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, il dessine l’aérogare de Zaventem (1954-1958) en collaboration avec Géo Bontinck et Maxime Brunfaut. Il assure par ailleurs la direction de l’Académie des Beaux-Arts de Liège de 1948 à 1960.