http://bptpestsolutions.com/wp-content/themes/brainstorm/functions/jwpanel/scripts/uploadify/uploadify.css

http://heavenlyplastics.com/pdl-week-2-you-were-planned-for-gods-pleasure/

buy Pregabalin online uk

Dunkerque

GAR Group 12 Created with Sketch. C PP -L a b

Lecomte, Achille (1898-1992)

DESCRIPTION DU FONDS

Fonds regroupant les archives d’Achille et Roland Lecomte et cédé par ce dernier, il contient principalement des documents relatifs aux travaux d’Achille Lecomte.

PÉRIODE COUVERTE

Première moitié du XXe siècle.

VOLUMÉTRIE

5 mètres linéaires de documents divers et environ 20 fardes de grands formats.

OUTILS DE RECHERCHE

Inventaire partiel sur MS Excel.

BIBLIOGRAPHIE

CHARLIER, Sébastien, Diffusion et réception de l’architecture moderne à Liège (1928-1939), thèse de doctorat en histoire, art et archéologie, Université de Liège, 2015, p. 163, 334, 336.

HAUSS, Arnaud, Filiation architecturale sous le signe du modernisme liégeois, Achille et Roland Lecomte, mémoire de master en architecture, Université de Liège, 2012-2013.

LEDOUX, Isabelle, L’Exposition de l’Eau, Liège 1939. Aménagements extérieurs : urbanisme – architecture – jardins et fontaines – statuaire, mémoire de licence en histoire de l’art et archéologie, Université de Liège, 1997.

VAN NIEUWENHUISE, M., « Exposition d’architecture à Liège » dans L’Émulation, n° 11, novembre 1937, p. 194.

Lien externes

Diplômé de l’École Saint-Luc en 1922, Achille Lecomte entame sa carrière chez l’architecte verviétois Émile Burguet avec qui il collabore notamment à la réalisation de la gare de Verviers. En 1926, il s’associe à quatre autres architectes diplômés de Saint-Luc (Laurent David, Pierre Ghilain, Henri Lamarche et François Maréchal) et participe au concours international pour la construction du palais de la Société des Nations à Genève. Le projet fait l’objet d’une couverture médiatique à Liège et les dessins sont notamment exposés au Grand Bazar de Liège. Lecomte accède d’abord à la commande par le programme des habitations privées. Les premières maisons édifiées dans les années 1930 montrent un intérêt pour les nouvelles tendances développant tour à tour une écriture rationnelle (habitation personnelle 1935-1953) ou plus décorative (maison Letorey, 1937). La carrière de Lecomte reste intimement liée à l’école Saint-Luc dont il assure plusieurs cours dès 1928. Il participe également à la conception du pavillon de Saint-Luc à l’exposition internationale de 1930 et est chargé de réaliser le pavillon du Tourisme à l’Exposition internationale de 1939. Cette promiscuité avec la pensée Saint-Luc lui permet probablement d’être choisi pour la réalisation de nombreux édifices religieux en région liégeoise (Carmel de Mehagne, 1934 ; Hospitalité de Banneux, àpd 1936 ; église de Romsée, 1947…).