isotretinoin without prescriptions in usa

http://buckymoonshine.com//semalt.com

order prednisone for dogs

GAR Group 12 Created with Sketch. C PP -L a b

Fettweis, Émile-José (1927-2021)

DESCRIPTION DU FONDS

Le fonds, cédé par l’architecte en 2016, contient les dossiers des projets et constructions, les archives professionnelles et les archives liées à ses différents travaux de recherche (étude typo-morphologique, plan directeur de Verviers, etc.). Il comprend également une partie des documents relatifs à l’exposition rétrospective qui lui a été consacrée « Emile-José Fettweis. Regards sur le parcours d’un architecte », organisée par le GAR en 1998.

PÉRIODE COUVERTE

Seconde moitié du XXe siècle.

VOLUMÉTRIE

15 mètres linéaires de boîtes et caisses d’archives, 90 rouleaux et 2 tiroirs à plans.

OUTILS DE RECHERCHE

Inventaire jusqu’au dossier sur File Maker Pro.

BIBLIOGRAPHIE

« Chapelle d’Astenet » dans La Maison, n° 2, février 1970, p. 27-28.

FETTWEIS, Émile-José, « Verviers, ville pilote ? » dans Le patrimoine monumental de la Begique. Wallonie. Vol. II : Province de Liège, arrondissement de Verviers, Liège, Pierre Mardaga, 1984, p. 15-19.

HANIQUE, Julie, « Fettweis, Émile-José » dans VAN LOO, Anne (dir.), Dictionnaire de l’architecture en Belgique, Anvers, Fonds Mercator, 2003, p. 308.

Regards sur le parcours d’un architecte. E-J Fettweis, G.A.R. asbl, 1998.

Lien externes

Né à Verviers en 1927, diplômé de l’Institut Saint-Luc en 1952 puis stagiaire chez Robert Schuiten, Fettweis fait l’objet d’une critique enthousiaste dès le début de sa carrière. En 1956, à une époque où le Prix Van De Ven couronne des candidats comme Braem, Wybauw ou Baucher et Blondel, le travail de Fettweis est couronné avec la maison Gilissen à Heusy. Deux ans plus tôt, c’était son ami Henri Stenne qui obtenait le prix avec une habitation à Polleur. Les deux hommes collaboreront d’ailleurs jusqu’en 1964 au sein du « Groupe A ». Dès le début de sa carrière, Fettweis adopte une écriture personnelle. Ses réalisations se distinguent par une affirmation très nette des matériaux, une implacable rigueur géométrique et une évidente logique spatiale. Du modernisme au brutalisme, elles se caractérisent également par une attention poussée au contexte environnemental. En tant qu’urbaniste, la rénovation du village de Limbourg est unanimement reconnue par la critique. L’œuvre de Fettweis se distingue également par de nombreuses collaborations avec des plasticiens en particulier avec André Blank et Noël Randaxhe. Émile-José Fettweis connaît également une longue carrière d’enseignant au sein de l’Institut supérieur d’Architecture Saint-Luc où il professe de 1969 à 1996.