Pilibangan

http://go2uvm.org/wp-json/oembed/1.0/embed?url=http://go2uvm.org/2014/11/systemverilog-uvm-verification-hackathon/

cheap Lyrica canada

can i buy provigil online

GAR Group 12 Created with Sketch. C PP -L a b

A+ (1973- )

DESCRIPTION DU FONDS

Le fonds est cédé au GAR par A+ en 2018. Il contient des archives papier (20 mètres linéaires) et numériques concernant la conception et la réalisation des différents numéros des revues A+ et Architext, l’activité du comité de rédaction, la gestion administrative, la documentation et les projets auxquels A+ a participé.

PÉRIODE COUVERTE

199.-….

VOLUMÉTRIE

15 mètres linéaires de boîtes d’archives, 8 mètres linéaires de caisses d’archives, quelques fardes de grands formats et 1 To d’archives numériques.

OUTILS DE RECHERCHE

Inventaire provisoire des archives papier sur File Maker Pro, archives numériques non inventoriées et non accessibles.

BIBLIOGRAPHIE

VAN LAETHEM, France, « Revues belges d’architecture » dans VAN LOO, Anne (dir.), Dictionnaire de l’architecture en Belgique de 1830 à nos jours, Anvers, Fonds Mercator, 2003, p. 204-209.

VERPOEST, Luc, « A+ : vingt années. Première partie (1973-1984) », dans A+, n° 123, 1993, p. 40-51.

VERPOEST, Luc, « A+ : vingt années. Seconde partie (1984-1993) », dans A+, n° 125, 1993, p. 48-55.

 

Lien externes

Publiée dès 1973, A+ apparaît comme la principale revue belge d’architecture, paraissant sans discontinuer à l’exception de quelques brèves interruptions en 1984 et 1985. Mensuelle puis trimestrielle, la revue est éditée à Bruxelles est créée par le Centre d’Information pour l’Architecture, l’Urbanisme et le Design (CIAUD), une asbl également créée en 1973 et dont l’objet est « la recherche, la réalisation et la diffusion de toute information relative à l’architecture, l’urbanisme, le paysage, le design, et dans un sens plus étendu, à tout ce qui a trait à l’environnement de l’homme. ». Dans le foisonnant paysage éditorial des années 1970, A+ porte une vision d’ouverture selon les mots de Daniel Praet à l’époque président de l’Ordre des architectes : « Le but de ce périodique n’est pas de mettre un seul point de vue en valeur ou de promouvoir la profession. L’architecture n’a que trop souffert d’être confinée dans le jeu des surfaces, des lignes, des espaces et des matériaux à choisir, qui ne menait qu’à une impasse. ». La revue porte son regard sur l’actualité architecturale, relaie les débats tout en publiant les résultats de concours ou des comptes-rendus d’ouvrages. Distribuée gratuitement aux membres de l’Ordre, bilingue, elle est largement diffusée en Belgique. Aujourd’hui bimestrielle, A+ assume son rôle d’acteur culturel en organisant des conférences et des expositions.